Sélectionner une page
photo Helene Lefevre
 
Nous avons rencontré Frédéric Lefevre, le producteur de Radio Scénaryo. Cette webradio propose un mélange originale de musique de films, pop etc… Le modèle fonctionne depuis un an et Frédéric a des idées plein la tête. 

 

Bonjour Frédéric, pourquoi as-tu créé ta radio ? 

J’avais envie de créer mon propre style, trouver un équilibre entre les musiques de film, l’art, la pop et le rock. J’ai été embauché dans une radio libre en 1983 puis j’ai migré quelques années plus tard vers un des leaders du marché, c’est donc un média que je maîtrise et que j’affectionne tout particulièrement.
Comment as-tu connu Radionomy ? 
J’écoutais durant mes années d’écriture une radio diffusant uniquement des musiques de film.
Aurais-tu créé cette radio si Radionomy n’avait pas existé ? 
Très honnêtement je ne crois pas, car Radionomy offre la facilité de création, l’utilisation des outils professionnels et une évolution potentielle intéressante, tout cela sans aucun frais, ce qui me laissait le temps de construire mon concept sans prendre de risque.
Quand as-tu créé cette radio ? 
Le 5 février 2016. Radio Scenaryo vient donc de fêter son premier anniversaire.
Parle moi plus en détail du concept… Pourquoi ce nom ? 
Le concept tient dans la punchline : « Le mix impossible et pourtant si subtil entre les musiques de film, la pop et le rock dans un tempo cool ». Un son idéal pour se détendre chez soi, au boulot, en voiture ou entre amis lors de vos soirée, je voulais également permettre aux artistes de créer tout en écoutant un rythme plutôt zen. Le nom de Scenaryo est né il y a une quinzaine d’années dans un blog, c’était une marque de fabrique. Je suis passionné de cinéma, j’aime l’écriture et raconter des histoires. Scénar Yo tout d’abord pour avoir une identité reconnaissable. Le nom a ensuite été déposé à l’INPI, c’est quelque chose qu’il ne faut pas négliger quand on souhaite gravir les échelons.
Pourquoi avoir choisi ce créneau musical ? 
J’ai toujours pensé que les musiques de film n’étaient pas assez mises en avant. Les mélanger avec les nouveautés pop et la chanson française cela donne quelque chose de captivant.
Comment composes-tu la programmation ? 
J’écoute énormément de musique en privilégiant les morceaux inconnus et les nouveautés, j’ajoute une part de bande originale de film et bien entendu une autre part de golds qui donne une ambiance plutôt équilibrée.
Ajoutes-tu souvent de nouveaux titres ? Comment les choisis-tu ? 
Oui, chaque semaine, je sélectionne et j’achète une petite dizaine de nouveautés et je continue de chercher les perles qui habitent nos souvenirs. Pour les choisir, je me fie à mon oreille et je regarde ce que les gens écoutent et téléchargent sur les plateformes (Spotify, Deezer, Amazon)
Réalises-tu des émissions spéciales ? As-tu des partenariats avec des événements ? 
Les émissions démarrent doucement depuis quelques semaines avec le créneau porteur du 6-9 le matin du lundi au samedi. Une autre émission va revenir le vendredi soir à 23h « Minuit 52 » la découverte ou redécouverte d’artistes, de créateurs et de passionnés artistiques. Pour les partenariats, je viens de créer la structure administrative de Radio Scenaryo (une association) ce qui va me permettre de proposer notamment à la ville de Mérignac (proche de Bordeaux) des évènements comme l’exposition d’un photographe cinéaste célèbre et bien entendu l’interview des personnes qui passent par notre commune.
As tu des contacts avec tes auditeurs ? Est ce que tu t’en sers pour faire évoluer ta programmation en fonction de leurs attentes ?
Chaque message, critique positive ou négative fait l’objet d’une réponse et je suis effectivement très sensible à l’avis des auditeurs. Il est primordial d’être à la fois à l’écoute et disponible. Il ne faut pas, par contre, trop bouger la ligne artistique au début pour avoir une vraie vision à long terme. Pourtant, je suis déjà prêt à faire évoluer Radio Scenaryo.
Combien de temps passes-tu à gérer ta radio chaque semaine ? Comment concilies-tu cela avec ta vie quotidienne ? 
Je passe 9 heures chaque jour sauf le week-end entre la programmation, l’animation et l’administration, Scenaryo est donc traitée comme une radio professionnelle.
Comment as tu créé ton site ? Via quelle plateforme ? 
J’ai fait appel à une société innovante à Lyon (La Bubulle) qui a créé le logo et qui a mis en place la structure du site. Et ce n’est qu’une première version qui devrait évoluer très prochainement. La plateforme choisie est celle de WordPress.
Comment évolue la courbe d’audience de ta radio depuis sa création ? 
La courbe d’audience n’évolue pas assez vite à mon goût. Il est toujours difficile de travailler sur tous les fronts. J’ai choisi de créer tout d’abord un contenu de qualité. Je ne suis pas un bon commercial, le reste met donc beaucoup plus de temps que prévu. Pas de hausse permanente, mais des pics très significatifs depuis quelques semaines. A l’heure actuelle Scenaryo totalise plus de 150 000 heures d’écoute pour sa première année c’est à la fois pas assez mais c’est aussi très prometteur car ce chiffre a été réalisé sans budget pub. L’audience moyenne tourne aujourd’hui autour de 800 heures par jour.
Que vas-tu faire pour encore progresser ? 
Et puisque vous m’offrez la possibilité, je recherche des podcasts courts, d’environ 2 à 4 minutes (cuisine, photographie, cinéma, geek, mode, coup de cœur ou coup de gueule, humour, etc…), ils seront diffusés le matin et le soir sur Radio Scenaryo (si vous souhaitez proposer vos réalisations contact@scenaryo.com). Ce qui me manque également ce sont des partenaires pour mettre en œuvre ma volonté d’ouvrir ce média vers les jeunes. Les aider à concevoir du contenu, les amener à mieux connaître et à pouvoir maîtriser ce média. Intervenir en milieu scolaire, effectuer des modules et des ateliers de créations. C’est une idée que je poursuivrais ensuite avec les adultes et les seniors.
Pour finir, parle nous un peu de toi…
J’ai 54 ans, le cinéma est un art qui brûle en moi depuis toujours. J’ai eu la chance de passer des moments inoubliables avec Serge Gainsbourg, François Cluzet, Sophie Marceau, Johnny Hallyday, José Giovanni, Danielle Delorme et tant d’autres que j’ai des envies de reprendre les interviews. Radio Scenaryo est installée à Mérignac (33700) une ville artistiquement percutante, dans l’agglomération de Bordeaux. Le métier que je revendique depuis un an à présent est donc programmateur radio.
le lien de l’article :